Prénom :
Email * :
Code postal :
* champ obligatoire.

l’autostart en trot, comment ça marche ?

Écrit par: Fabrice - Mar• 29•13

formation en ligneL’Autostart est un mode de départ particulier où une voiture possède deux barrières à l’arrière qui servent de ligne de départ pour les chevaux. La voiture accélère petit à petit jusqu’à 52 KM/H , moment où il lache les chevaux.

Comment sont placés les chevaux avec un départ à l’autostart?

La largeur de la piste conditionne le nombre de chevaux d’une ligne derrière l’autostart. On en met neuf à Vincennes ou à Caen, mais huit à Enghein ou sept à cabourg. Son mode de fonctionnement est que le placement des chevaux n’est pas totalement aléatoire. La plupart du temps, les meilleurs se placent en première ligne.

Prenons  pour exemple vincennes ( 9 chevaux sur une ligne).

– les 9 trotteurs les plus riches en gains sont installés en première ligne derrrière la voiture d’autostart. Une fois ce premier « tri » effectué, les places en première ligne à savoir du numéro 1 au numéro 9 sont ensuite tirées au sort.

– les autres chevaux les moins riches sont quant à eux installés en seconde ligne avec tirage au sort de leur numéro pmu allant de 10 à 20.

l’autostart peut il nous aider à faire notre pronostique ?

Selon les statistiques, un cheval qui est placé en seconde ligne a moins de chances de gagner qu’un cheval placé en première ligne. Enfin, les chevaux n° 4, 5 et 6 sont privilégiés car ils sont sur la première ligne et, placés au milieu, ils peuvent s’élancer dans la course tout en évitant d’être bloqué par les autres chevaux.

A vincennes,  le virage arrivant de bon heure, les trotteurs à la corde ne peuvent l’aborder à pleine vitesse et ceci contrairement aux numéros 4, 5 ou 6 qui eux vont pouvoir se lancer plus longuement en distance… De fait, il est fréquent de constater que les drivers ainsi placés à la corde se retrouvent enfermés dans le peloton, étant ainsi soumis aux aléas de course. Ce ne sont que des généralités, certains trotteurs véloces parviennent tout de même à prendre les commandes de la course avec les petits numéros, mais ils restent tout de même désavantagés par rapport à ceux partants au centre de la piste…

En seconde ligne les choses diffèrent car là tout dépend avant toute chose du cheval s’élançant juste devant lui. Un inconvénient pouvant devenir un « avantage » pour certains types de trotteur. Pour ce qui est des numéros 10 et 11 considérés commes les pires numéros, il faut savoir qu’à cette place le cheval est quasiment sûr de se retrouver englué dans le peloton et à la corde. Ainsi, sans un brin de réussite la situation devient alors très délicate…

Notons également que l’atténuation des différences avec moins de partants s’explique du fait qu’il est plus facile de s’extirper des pièges décris ci-dessus lorsqu’il y a moins de concurrents en piste. L’avantage d’une bonne place reste valable toutefois mais le pilote garde plus de possibilités pour utiliser au mieux son cheval.

Ainsi les critères étudiés précédemment et les numéros de départ sont des éléments facilitant votre choix au moment de faire votre papier mais ils ne remplaceront jamais votre connaissance des forces en présence.

En conclusion les critères étudiés sont des éléments simplifiant pour les courses réunissant des chevaux d’expérience et de qualité mais complexifiant dans les catégories plus faibles où la connaissance des forces en présence prime sur les placements.

Vous aimerez aussi:

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.


Recevez gratuitement la méthode turf spéciale galop !!

Optimisez vos chances de gains

nous détestons le spam,vos données ne seront jamais divulguées.
Si vous ne recevez pas d'E-mail suite à votre inscription : Vérifiez dans les indésirables ou spams